· Événements

La ville de Québec inaugure son Grand Marché

Image issue de l'article original
Image issue de l'article original
Un pôle d’innovation et une vitrine sur les tendances en alimentation. Un lieu architectural unique où se côtoieront citoyens et agrotouristes, jardiniers urbains et producteurs locaux, mariant produits du terroir, arts de la table et consommation responsable. Le Grand Marché de Québec, qui ouvre ses portes ce week-end, nourrit des ambitions beaucoup plus vastes que celle d’être un simple marché public.
 
« Pour trouver de l’inspiration, les concepteurs du Grand Marché de Québec sont allés visiter des marchés les plus intéressants au monde, à Seattle, à Copenhague, en Espagne. Cela a donné lieu à un projet architectural très intégré, tant sur le plan de la récupération d’eau que de l’inclusion du site dans l’environnement », exprime Florence Brouillard, porte-parole pour le Grand Marché de Québec.
 
Le Grand Marché du Québec est niché en plein coeur du site d’ExpoCité, à deux pas du Centre Vidéotron, donc à l’écart du centre urbain de Québec. Certes, une piste cyclable et une navette (gratuite) permettront aux cyclistes et aux piétons de le fréquenter, mais le grand stationnement qui borde les lieux indique que la belle part a été réservée aux foodies en voiture.
 
Fruit de la collaboration des firmes d’architecture Bisson associés et Atelier Pierre Thibault, ce projet de 24,8 millions a été pensé pour allier patrimoine et modernité, et aménagé dans l’optique de favoriser une porosité entre l’intérieur et l’extérieur. « Le bâtiment dans lequel le marché est bâti [l’ancien pavillon du commerce] existe depuis plus d’un siècle. Les architectes ont décidé de conserver la structure du bâtiment. On y trouve aussi de grands puits de lumière, d’immenses fenêtres et de grandes portes vitrées. »