· Main-d'oeuvre

Bistro Café Summum veut contrer la pénurie de main-d’œuvre

SAGUENAY – Afin de permettre à ses employés de concilier le travail et les études, mais aussi pour assurer une plus grande rétention de sa main-d’œuvre, Bistro Café Summum offre à son personnel-cadre la possibilité de défrayer les frais de scolarité dans des programmes reliés à la gestion et à la restauration.

Le PDG du Bistro Café Summum, Bénédict Morin, précise que cette pratique est utilisée depuis plus de trois ans dans son établissement de La Baie, mais qu’il a dernièrement été mis à l’avant-plan lors de la campagne de recrutement du futur bistro de Chicoutimi. « Cet avantage social a plusieurs objectifs. D’une part, ça permet une plus grande rétention de nos ressources humaines étudiantes et, d’autre part, nous contribuons au cheminement professionnel de notre équipe. Nous voulons vraiment travailler en partenariat avec les étudiants en leur offrant un stage rémunéré », indique l’homme d’affaires.

Tous les types d’études postsecondaires sont défrayées par l’employeur. « Que ce soit des études professionnelles, collégiales ou universitaires, nous investissons dans le savoir de l’équipe, car nous voulons que l’étudiant reste avec nous tout au long de [son parcours académique] », mentionne-t-il.

En savoir plus | informeaffaires.com