· Restauration

Attirer la clientèle végane dans son établissement, c’est facile !

Une clientèle végane en pleine croissance : comment s’adapter sans dénaturer son menu ?

Lorsque dans tous les pays développés à travers le monde on voit apparaître un nombre grandissant d’épiceries, de cafés et de restaurants végans, lorsque le marché des produits transformés à base de protéines végétales fait son entrée dans les plus grandes chaînes de restauration, qu’une majorité de la population dit vouloir changer ses habitudes de vie et s’intéresser à la provenance des aliments qui se trouvent dans son assiette et que les médias de gauche comme de droite s’entendent pour dire qu’il faut manger moins de viande, on ne parle plus de « tendance ». Loin d’être une mode passagère, le végétalisme ne cesse de prendre de l’ampleur, en particulier chez les moins de 35 ans, dont on peut prédire qu’ils transmettront les mêmes valeurs à leurs enfants.
 
Comment réagir, en tant que restaurateur·rice, à cette vague de client∙e·s soucieux∙ses de son bien-être comme de celui des animaux et de la planète ? Quelles options peut-on intégrer à son menu sans en perdre l’essence ?

Un plat végan créatif en vedette
 
S’il était peut-être compliqué de s’approvisionner en protéines d’origine végétale il y a de cela plusieurs années, les tempeh, tofus, seitans et autres substituts à la viande sont aujourd’hui faciles à se procurer. Tenir l’une de ces options sous la main, congelée ou encore marinée, permettra de modifier rapidement les plats déjà sur le menu lorsque le client en fait la demande et inspirera peut-être même le ou la chef∙fe à créer ce plat végan loin de la plate salade verte qui fera fureur sur les réseaux sociaux et suffira à rameuter les foules !
 
Une journée sans viande
 
Il n’y a pas qu’à la maison que les « lundis sans viande » et autres défis végans gagnent en popularité. Plusieurs restaurants prestigieux consacrent désormais eux aussi une journée au mouvement en offrant un menu végétalien spécial le temps d’un concours, ou encore de façon régulière, chaque mercredi par exemple, de sorte à créer une habitude et à fidéliser sa clientèle.
 
Une base végétale pour les potages et les sauces
 
Rien de plus facile, dans les sauces et les potages, que de remplacer la base de poulet ou de bœuf par un bouillon de légumes savoureux pour combler les papilles de ceux et celles qui refusent d’encourager l’exploitation animale. Et parions que les autres n’y verront que du feu !

Des alternatives aux produits laitiers surprenantes
 
Lait, crème, yogourt ou fromage d’amandes, de cajous, de macadam, d’avoine, de soya, de noix de coco, de riz, de tapioca et même de chanvre, la liste d’alternatives aux produits laitiers d’origine animale est longue. Bonne nouvelle, puisque le nouveau guide alimentaire canadien écarte cette catégorie d’aliments de ses recommandations et que le lactose compte parmi les allergènes les plus répandus sur la planète. Proposer un fromage végétal en remplacement au fromage de vache sur la pizza ou faire des essais en cuisine avec différentes crèmes pour réinventer desserts et autres plats crémeux sont autant de façons simples d’attirer de nouveaux client·e·s et de surprendre les habitué∙e∙s.
 
La demande est là, alors on ouvre ?

Marilyne Busque-Dubois

Diplômée au baccalauréat en littérature, rédactrice, réviseure et traductrice pour une foule d’entreprises variées, Marilyne Busque-Dubois est aussi poète, dramaturge et animatrice d’ateliers de création littéraire dans les régions de Québec et de Charlevoix. Avant de se lancer à temps plein dans l’écriture, l’auteure a travaillé plus de huit ans dans différents établissements en tant que serveuse et se fait aujourd’hui un plaisir de retourner fouiller dans cet univers pour le blogue d’Hotelleriejobs.com.