· Main-d'oeuvre

Pendant la crise, ces restaurateurs se sont complètement réinventés

Vin Mon Lapin: pendant que le lapin dort, le poulet danse


Quiconque a mis les pieds dans le troquet Vin Mon Lapin le sait: l’endroit est exigu, le menu est raffiné et la carte des vins est à faire baver. L’équipe voyait mal comment faire voyager le concept hors de son terrier. «Après réflexion, on s’est dit: notre restaurant est minuscule et il est toujours bondé de gens. Il y a une ambiance particulière. On a décidé que Vin Mon Lapin allait dormir jusqu’à temps qu’on puisse le rouvrir comme il était», nous explique Vanya Filipovic, coproprio du resto avec son mari, le chef Marc-Olivier Frappier.


Après avoir offert des menus spéciaux à ses clients pour Pâques et pour la fête des Mères, le duo a décidé de proposer quelque chose de complètement différent. Ils l’ont annoncé discrètement sur les réseaux sociaux, avec une image: Casgrain BBQ! «On déguise le restaurant! Mon mari et associé Marc-Olivier Frappier a déjà travaillé pour une chaîne de rôtisseur connu, dit-elle en riant. Et ça a toujours été une grande passion pour lui, pour nous, et pour certains membres de notre équipe. C’est quelque chose qu’on avait derrière la tête de toute façon: on s’est dit pourquoi pas! Ça va être drôle, on va faire ça temporairement et on verra!»



Casgrain BBQ, c’est l’interprétation de la rôtisserie québécoise classique: «de beaux poulets fermiers du Québec, rôtis ou frits. Avec les éléments qu’on connaît de la rôtisserie québécoise: salade de chou et la sauce brune, tout fait maison.» À la question: salade de choux traditionnelle ou crémeuse, le choix de Vanya n’est pas encore arrêté. Mais celle qui gère également la maison d’importation Vins Dame-Jeanne promet une jolie et délicieuse carte des vins qui changera au fil des semaines.


Pour en savoir plus | voir.ca