· Restauration

Ouvrir un restaurant en temps de pandémie: comment des entrepreneurs de Québec ont relevé le défi

Photo: Unsplash
Photo: Unsplash


Des entrepreneurs de Québec ont pris la décision risquée de lancer un restaurant en pleine pandémie, malgré les incertitudes planant présentement dans l’industrie de la restauration. Selon eux, lancer une entreprise n’est jamais sans risque. Ce projet semblait donc aussi important que jamais.


Vincent Thuaud est déjà co-propriétaire, avec son associé Jean-Baptiste Morin, de deux établissements de restauration: Chez Tao!, situé sur Saint-Vallier, et jjacques, un bar à huîtres que l’on retrouve sur la rue Saint-Joseph. Ils ont lancé un bar à gins et tonics au sein de ce dernier restaurant en juillet dernier, et déjà, ils sont en préparation pour l’ouverture d’un autre établissement. Le Julio Taqueria ouvrira ses portes au mois d’octobre.


M. Thuaud explique la décision d’ouvrir un nouvel établissement en mentionnant que l’ouverture du jjacques était pressée dans le temps en raison d’investissements faits avant l’arrivée de la pandémie. Selon lui, il était donc nécessaire de continuer d’être proactifs afin de maintenir un certain contrôle sur la situation, plutôt que de rester chez lui à attendre le déclin de son restaurant.


Malgré la pandémie et les difficultés rencontrées par de nombreux restaurateurs à travers la province, leurs affaires semblent bien aller. Lors de l’ouverture du Julio en octobre, une attention particulière sera portée au « take-out » s'ils se voient forcés de fermer leurs portes au public. Cela pourrait ainsi leur permettre de continuer de bien rouler. 


Ils ne sont pas les seuls à avoir pris ce genre de risque. En août dernier, Yani Hébert et Martin Lepoutre ont ouvert le restaurant Le Chêne & le Roseau, spécialisé en déjeuners. Ils se sont installés dans l’ancien local des Délices St-Jean, qui a fermé ses portes en raison de la pandémie. Pour ces entrepreneurs, la situation a donc eu un peu de bon, car elle leur a permis d’obtenir une meilleure offre sur le local disponible. 


Selon eux, il s’agissait d’un risque bien calculé, et la pandémie leur a permis d’investir du temps dans les rénovations et les changements nécessaires. Suite à l’ouverture, leur succès a été immédiat, menant à de longues files d’attente devant le restaurant. 


Bien sûr, ils ignorent encore ce que l’avenir leur réserve. Eux aussi comptent miser sur la nourriture à emporter en cas de besoin. 


On espère donc que le futur leur apporte du bon!


Lisez l’article complet de TVA Nouvelles ici


Suivez Restojobs sur Facebook, Instagram et LinkedIn, et abonnez-vous à notre infolettre hebdomadaire pour ne jamais manquer un nouvel article!


Laurie Dumas-Ruel

Laurie Dumas-Ruel est la Rédactrice web pour Hotelleriejobs ainsi qu'une auteure de fiction dans ses temps libres. Elle a travaillé en restauration aux côtés de touristes pendant plusieurs années et adore explorer comment les ressources humaines et les industries de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme sont interconnectées.