· Main-d'oeuvre

3 façons de conserver un bon climat de travail en cuisine

Comme l’indique une récente enquête du journal La Presse, les employés de cuisine sont parmi les plus difficiles à retenir sur le long terme.

Le rythme rapide et les conditions de travail auxquelles ceux-ci doivent régulièrement se soumettre y sont pour beaucoup.

S’il est difficile d’alléger la tâche de travail d’une brigade de cuisine, rien ne vous empêche de modifier vos pratiques afin d’améliorer l’environnement où elle évolue.

Voici 3 manières de favoriser un climat de travail agréable en cuisine.

1. Rester réceptif au feed-back de ses employés

Votre personnel de cuisine dispose d’informations précieuses quant à l’efficacité des méthodes et des outils déjà en place.

Après tout, qui de mieux pour optimiser l’organisation d’une cuisine que ceux qui y travaillent chaque jour ?

De plus, s’ouvrir à la rétroaction d’un employé indique que vous accordez une réelle importance à ses idées.

La mise en place d’une communication basée sur le feed-back peut vous permettre d’améliorer votre taux de rétention en installant un climat de confiance.

2. Actualiser régulièrement le manuel des opérations

Véritable bible du restaurateur, le manuel des opérations devrait impérativement s’harmoniser aux standards de votre établissement.

Normalement, celui-ci devrait contenir ;

    •    Les principes/valeurs fondamentales de l’entreprise

    •    Les diverses politiques de l’établissement

    •    Les périodes de probation

    •    L’horaire de travail et ses modifications

    •    Les échelles salariales

    •    Les conditions générales de travail (congés, pourboires, paies)

    •    Les procédures d’urgence

    •    Un formulaire pour les plaintes

    •    Les listes de vérification préouverture et préfermeture


Lorsque vous souhaitez apporter une modification aux bonnes pratiques de l’entreprise, veillez à ce que le tout soit aussi mis à jour dans ce manuel de l’employé.

Ainsi, vous éviterez de créer des confusions frustrantes qui risqueraient de miner l’ambiance en cuisine.

3. Établir les attentes dès le début

La cuisine étant un milieu de travail mouvementé, il est important de s’assurer qu’une certaine cohérence existe au sein de la brigade.

Le fait de poser des attentes réalistes permet la mise en commun des objectifs.

Ultimement, cet échange entre l’employé et le gestionnaire contribue à créer un climat de travail sain tout en faisant la promotion de la transparence.

Si ce n’est pas là un bel exemple d’environnement stimulant !

 
Encore des difficultés à attirer un personnel de cuisine compétent?
 
Voici des idées pour réinventer votre façon de recruter.

Aurélie Ponton

Diplômée en communication, Aurélie est une passionnée de contenu numérique depuis plus de 15 ans. Impliquée dans plus de 300 campagnes de marketing de contenu depuis le début de sa carrière, elle a eu la chance de travailler auprès de petites, moyennes et grandes marques afin de déployer des stratégies uniques et percutantes. C’est également une cinéphile invétérée et une mélomane qui ne donne pas sa place!