· Restauration

Le pire est à venir pour les restaurants du Québec

Photo: Unsplash
Photo: Unsplash


Un autre établissement s’est vu forcé de mettre fin à ses opérations en raison de la pandémie cette semaine. Le Café Sirocco, qui se trouve sur le boulevard René-Lévesque, a fermé ses portes pour une période indéterminée il y a quelques jours, et on croit bien que le pire reste encore à venir. Au cours des prochaines semaines, de nombreux cafés et restaurants risquent se voir forcés de mettre clé dans la porte jusqu’à nouvel ordre. 


On craint que la fin de la période estivale apporte la fin de nombreux établissements de restauration. Selon le propriétaire du Café Sirocco, Ianny Xénopoulos, le restaurant se doit de faire une pause jusqu’à ce que la situation s’améliore. Il se concentrera plutôt sur le Louis-Hébert, son autre restaurant situé sur la Grande Allée Est. 


De nombreux autres établissements à travers le Québec ont dû prendre des décisions similaires récemment. Le groupe Restos Plaisirs a dû fermer la bannière Jaja au cours des dernières semaines. Les restaurants Cosmos situés à Lévis et sur la Grande Allée sont aussi fermés définitivement. 


Dans le contexte de la pandémie, des fermetures comme celles-ci sont malheureusement inévitables, et on s’attend à ce que la situation empire au cours des prochaines semaines. La saison estivale tire à sa fin, et de nombreux restaurateurs risquent de devoir mettre fin à leurs opérations. La capacité réduite et l’absence de la clientèle touristique sont des facteurs qui pèsent lourd dans la balance et qui seront encore présents pour plusieurs mois. Les villes de Québec et Montréal accueillaient environ 11 millions de touristes avant que la pandémie frappe. La chute drastique de ce nombre aura un impact important sur le milieu de la restauration.


Une occupation des salles de 75% semblerait être nécessaire afin d’assurer la rentabilité des restaurants - un chiffre impossible à atteindre pour le moment. On implore donc un meilleur soutien financier de la part du gouvernement. Sans aide financière supplémentaire, un sondage révèle que 61% des restaurateurs ne pourraient pas maintenir leurs activités plus de six mois dans ce contexte-ci. 


Pour lire l’article complet sur le sujet, cliquez ici. 


Laurie Dumas-Ruel

Laurie Dumas-Ruel est la Rédactrice web pour Hotelleriejobs ainsi qu'une auteure de fiction dans ses temps libres. Elle a travaillé en restauration aux côtés de touristes pendant plusieurs années et adore explorer comment les ressources humaines et les industries de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme sont interconnectées.