· Main-d'oeuvre

La force des ressources internes

La pandémie a forcé l’arrêt de plusieurs entreprises. Certaines d’entre elles ont eu le privilège de continuer leurs opérations. Cette situation particulière a forcé de nombreuse entreprise à effectuer une mise à pied massive ou le licenciement permanent pour de nombreux employés. D’ici quelques semaines, certains travailleurs retrouveront leur emploi, tandis que d’autres n’auront pas cette chance. 

Bien que le bassin de personnel disponible soit maintenant plus grand qu’à l’époque de la pénurie de main-d’œuvre certaines entreprises auront probablement besoin de personnel, et ce, malgré la pandémie. Mais voilà que les ressources financières sont limitées en ces temps difficile avec une relance économique qui tarde à se faire ressentir. 

Il est possible que les gestionnaires songent déjà à une restructuration des postes et du personnel à  l’interne. La révision des rôles de chaque employé n’est pas chose simple, mais en cette période bien singulière elle sera peut-être nécessaire. Cet exercice permettra de prendre du recul et de revisiter la structure interne de l’entreprise. Cela permettra également de faire un tour de table sur les employés(es) déjà en poste. C’est l’occasion d’analyser les forces et les faiblesses des membres de l’équipe. 

Il sera donc approprié de prendre le temps de rencontrer chaque employé individuellement et du coup, de profiter de cette rencontre précieuse pour faire le bilan de leur rôle depuis leur entrée en fonction. Interrogez-les sur leurs aspirations professionnelles à long terme. Il ressortira de ces rencontres probablement de belles surprises, telles qu’un(e) employé(e) pourrait manifester son intérêt pour un poste comportant plus de responsabilités. Ce sera peut-être même un(e) employé(e) qui ira vers son supérieur immédiat pour le sonder sur son ouverture concernant les possibilités de formations. 

C’est tout de même aux gestionnaires que revient la lourde tâche de repenser la structure des postes afin de procéder à des mouvements internes. Lorsque le plan d’action sera en place, il vous faudra aussi penser à l’employé et à la réalité de son nouveau mandat. L’attribution d’un nouveau poste exige aussi de nouvelles compétences. Par exemple, un(e) employé(e) était à la réception d’un hôtel depuis quelques années aurait peut-être l’étoffe d’un(e) superviseur. L’employé(e) devra alors composer avec de nouvelles responsabilités. L’employé(e) devrait bénéficier d’un support de son employeur. Pour que l’employé(e) puisse mener son nouveau mandat avec brio, un minimum de formation sera essentiel. 

Si les ressources financières de l’entreprise sont limitées pour l’embauche ou pour la formation, le ralentissement économique est une belle opportunité pour obtenir de l’information concernant l’aide financière qu’à mis en place le gouvernement a mis en place (PACME), visitez le site Internet suivant pour en savoir davantage : https://www.quebec.ca/index.php?id=5973

L’investissement pour la formation sera aussi profitable pour vos employés(es) que pour l’entreprise.

Émilie Lepage - Blogueuse Restojobs.ca

 « Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie et du tourisme. Très jeune, j'ai été initié au monde de la restauration, mon père étant cuisinier et ma mère pâtissière. Malgré mon amour de la restauration, je me suis dirigée vers une carrière en tant que conseillère en emploi et en ressources humaines. Toujours prête à aider quelqu'un, je n'hésite pas à partager mes connaissances et conseiller les gens. »